Musée de Marrakech - Fondation Omar Benjelloun

galerie art conteporain patrimoine marrakech maroc peinture sculpture photographie vidéo artistes peintres sculpteurs photographes
art contemporain maroc artiste contemporain marrakech bijoux berbères architecture islamique tapis zellij stuc bois
spectacles librairie café thé marrakech















Musée de Marrakech - Fondatin Omar Benjelloun - Présentation

Parallèlement aux expositions, le Musée de Marrakech organise des manifestations culturelles diverses. Présentées quelques fois en collaboration avec d'autres institutions culturelles marocaines et etrangères , elles permettent l'animation des espaces et varient l'offre culturelle du Musée de Marrakech.
Les collections de la Fondation Omar Benjelloun sont, à divers degrés, des témoins de l'histoire du Maroc. Elles répondent aux critères muséographiques, à savoir la rareté, la qualité et la représentativité. Ces collections du Musée de Marrakech ont été acquises au cours des dernières décennies et sont progressivement enrichies.
Les obobjets archéologiques du Musée de Marrakech sont constitués essentiellement de monnaies islamiques. Cette collection reflète les principales caractéristiques du monnayage marocain depuis les premières principautés islamiques (8ème, 9ème et 10ème siècles) jusqu'au 20ème siècle, à savoir légendes, poids, ateliers de frappe, formes, soin et beauté, matière, coins…
Les objets éthnographiques du Musée de Marrakech comprennent des céramiques, des poteries, des bijoux, des armes, des costumes, des objets de culte judaïque, des portes et divers autres objets.
Les documents historiques du Musée de Marrakech se composent de gravures originales et de calligraphies.
La collection d'art contemporain regroupe un nombre important d'œuvres picturales marocaines et quelques œuvres d'artistes orientalistes. Elle résume le chemin parcouru par les peintres marocains dans le long processus de maturation et de développement des différents genres de création au maroc.
Eclectique, la collection de la Fondation Omar Benjelloun comprend des œuvres aussi diverses que celles de R'bati, Cherkaoui, Gharbaoui, Benallal, Bennani, Belkahia, Chaibia, Lakhdar, Drissi, Nabili, Binebine, Yamou, Lahbabi...
Avec la création du Musée de Marrakech, plusieurs changements ont affecté la fonction de l'espace.
Les fonctions des deux entrées ont été changées: la première a été condamnée ;la seconde sert d'entrée principale pour le visiteur. La cour actuelle, écuries d'antan, abrite l'administration, la librairie, la billetterie et la cafétéria.
Le patio central est destiné à accueillir diverses manifestations artistiques, conférences, spectacles de tous genres, etc. Les salons et les portiques sont consacrés aux expositions relatives au patrimoine culturel marocain.
Les anciennes cuisines, la douiria, de dimensions plus modestes et d'un style beaucoup plus dépouillé, accueillent des expositions d'art contemporain (peinture, sculpture, installation, photographie).
Le hammam s'est reconverti aussi en espace d'exposition ; il abrite souvent des expositions dont la thématique est en rapport avec cet espace.
Le Musée de Marrakech organise uniquement des expositions temporaires autour de deux axes principaux : le patrimoine culturel et l'art contemporain. Ces expositions, souvent thématiques, présentent la collection de la Fondation Omar Benjelloun, des collections publiques ou privées ou des œuvres récentes d'artistes contemporains marocains et etrangers .
Histoire du Musée de Marrakech - Mehdi Mnebhi, ancien mokhazni (agent d'autorité), devenu ministre de la défense du Sultan Moulay Abdelaziz (1894-1908). En 1901, il a été envoyé en ambassade en Allemagne et en Angleterre.
Il mena, en 1903, à plusieurs reprises, des expéditions contre un révolté du palais, surnommé Bouhmara. Leur échec le défavorisera aux yeux du Sultan. Après son départ définitif de Marrakech pour s'installer à Tanger, où il décède le 27 janvier 1941, Mnebhi céda le riyad à son gendre Thami El Glaoui, Pacha de Marrakech.
Enfin, en 1956, date de l'indépendance du Maroc, le riyad devint propriété de l'Etat et abrita la première école de filles de Marrakech. Son état de conservation se dégrada progressivement et il fut fermé durant plusieurs années.
Le palais qui abrite  le Musée de Marrakech a été construit par Mehdi Mnebhi à la fin du XIX siècle. Il reflète l'art architectural palatial de toute une époque. La demeure fut construite sur le modèle de la maison à péristyle selon lequel les pièces s'agencent autour d'un patio à ciel ouvert les boiseries encadrent les fenêtres et leur motifs peint sont empruntés à l'art européen.
La douiria qui est devenue galerie d'art contemporain était les anciennes cuisines.
Le hammam auquel on accède par le salon principal car les femmes à cette époque ne sortaient guère de chez elles, c'est une oeuvre architecturale par ses coupoles ornées d'édecas en plâtre sculpté.
Madame Benjelloun Naymah en mémoire de son mari et pour sauvegarder le patrimoine national de la ville de Marrakech se bat pour continuer à offrir aux visiteurs quelques heures de culture aussi bien de l'art national du XIV et XIX siècle que l'art contemporain.
Omar Benjelloun (1928-2003) a été très tôt initié à l'art et à la culture dans son milieu familial grâce à ses grands-pères paternel et maternel. Passionné d'abord par la collection de timbres postaux, il s'intéressa progressivement à toutes les formes de l'art et du patrimoine mobilier et immobilier en manifestant un intérêt particulier pour le patrimoine architectural. Ses actions de mécénat, d'abord centrées sur Marrakech où il crée le Musée de Marrakech et restaure deux monuments prestigieux contigus (la Medersa Ben Youssef et la Qoubba almoravide), atteignent progressivement d'autres villes, à commencer par Casablanca où il crée en 2002 les Tourelles des Arts, un espace d'expositions à proximité de la Cathédrale.
Ses collections conservées au Musée de Marrakech témoignent de l'esprit éclectique d'un fin collectionneur : des pièces de calligraphie islamique datant de la période entre le 9ème et le 19ème siècles à une collection d'art contemporain marocain en passant par une collection de monnaies (du 8ème au 20ème siècles), une autre de gravures européennes sur les villes marocaines, une troisième de céramique et diverses autres composantes du mobilier patrimonial.

En 1999, le Musée de Marrakech s'est équipé d'une librairie qui propose des livres et divers autres articles. Des livres d'art et de civilisation marocains, des catalogues d'exposition, des romans, des livres de cuisine, des cartes postales et des T-shirt peuvent y être achetés.
DERNIERE MISE A JOUR: LE 23 JANVIER 2008 PAR NOUR EDDINE TILSAGHANI, RITA EDITION


Référencement Internaute.org, l'annuaire francophone !